Amélioration ???

Par Philippe de Gonzague

infoflash

Les travaux sont à peine terminés que l’on parle déjà d’amélioration ! Un mot pudique pour expliquer que ces derniers ont été mal réalisés ? Et pourtant dans la revue « L’Esprit du Sport », le Directeur Général Eric Deblicker nous explique que les membres sont ravis de ces derniers. Alors, désinformation ?

Publié dans Le billet de Gonzague | Commentaires fermés sur Amélioration ???

TOUT ÇA POUR ÇA !

Par Patrick PESSIS   

Chers amis,

Le Club-House est enfin achevé. Certains d’entre vous, un brin excessifs, s’écrient :
« Rendez-nous les algeco ! » ; quelques uns, plutôt aveugles, s’exclament : « C’est Versailles ! » ; d’autres, plus lucides, se souvenant des précédents travaux du LPR,
se disent : « Ça aurait pu être pire » En vérité, une grande majorité est mécontente ;
et parmi ceux qui, à la fin des deux ans de chantier, heureux de retrouver leurs vestiaires, posaient un regard indulgent sur le résultat, la plupart, quelques semaines plus tard, après usage, sont exaspérés. Bref, la colère monte.

D’abord les réussites.
– La salle de musculation est formidable. Pour les amateurs, le choix des machines est large, moderne, et accessible à tous, quelque soit notre niveau. Pour les profanes qui qualifiaient autrefois ces machines d’instruments de torture, à présent, ils ont envie de les utiliser.
– Le couloir d’accès à la piscine est propre et beau. Il ne peut plus être appelé, comme avant sa rénovation, « le couloir de la mort »… sauf, bien entendu, par les membres qui sont tombés en glissant à l’entrée du couloir ; depuis, le LPR a posé un tapis antidérapant.
– Les vestiaires sont esthétiquement réussis.
– Le déroulement de la livraison du Club-House aux membres s’est finalement très bien passé. Malgré des incidents informatiques, les équipes du LPR ont été patientes, souriantes et efficaces. Nous tenons ici à les féliciter. Et à les remercier.

Nous ne donnerons pas d’avis sur la déco.
Les goûts et les couleurs, ne se discutent pas. Quoique… Mais tant mieux pour ceux à qui la déco convient ! Pour les autres, ce n’est pas le plus grave, on peut toujours changer le mobilier et repeindre les murs, donc rien d’irréversible.

Les échecs. Un Club-House beaucoup moins fonctionnel.
1/ La circulation est un véritable fiasco. Les architectes des années 30 jusqu’à leurs successeurs de 1990, ont conçu, préservé et amélioré un cadre et un système exceptionnels: de chaque point des vestiaires nous pouvions accéder, sans en sortir,
à toutes les activités du Club-House ; aujourd’hui, pour aller vers les saunas, le hammam ou les piscines, nous nous croisons, hommes et femmes, en tenues légères, dans les couloirs, les escaliers, les ascenseurs, et même, nous nous croisons nus en face des absurdes vestiaires à la journée placés dans un passage mixte ; la légèreté des tenues, comme la nudité sont tout à fait charmantes, pas forcément dans les couloirs du LPR et devant des enfants.
Bien sûr, il fallait faire des travaux, personne ne le nie. Le LPR pouvait rénover, créer de nouveaux casiers, des douches et des sanitaires sans tout casser. A présent, à cause d’architectes qui n’ont sans doute jamais conçu de centres sportifs, nous nous retrouvons avec une circulation labyrinthique et, en plus, une gigantesque place perdue ; le Groupe Lagardère, en choisissant ces architectes, a commis une grave erreur, car cela ne pourra pas être amélioré.
2/ Les casiers sont plus petits et plus chers. Pas de plateau intérieur. Impossible d’y ranger les affaires d’un adulte et d’un enfant. Ni d’un adulte pratiquant plusieurs disciplines sportives. Ils seront même impraticables avec des vêtements d’hiver.
3/ Les vestiaires du deuxième étage étaient les plus beaux, les plus lumineux du Club-House ; aujourd’hui, les larges baies ouvertes sur le bois ont été remplacées par des soupiraux, on se croirait au 33ème sous-sol.
4/ Le manque de suivi des travaux est incompréhensible !
Cela entraîne des dégâts majeurs dans le bon fonctionnement du Club-House :
– L’espace entre les rangées de casiers est trop étroit pour y installer légalement des bancs dignes de ce nom. Il faudra y remédier.
– Le peu de patères oblige à poser ses affaires par terre.
– Prises de courant quasiment absente des vestiaires.
– Manque de luminosité dans les vestiaires des étages à causes des vitres sablées aux fenêtres. Chaleur étouffante, manque d’aération partout, jusque dans les casiers, dont les portes n’ont plus d’ouverture, dès lors, rien ne sèche.
– Les saunas, trop petits, sont bien, mais l’absence de salle de repos est malheureuse car les trois transats, toujours occupés, ne font pas l’affaire.
– Les hammams sont plus grands, mais leur pente d’inclinaison va vers un coin dépourvu de siphon de sol, d’où des flaques imposantes et permanentes, sans parler des odeurs qui vont avec.
– Dans la même pièce, des douches juste en face des toilettes. Outre cette incongruité, les pieds nus et les chaussures de ville ou de tennis provoquent, avec les débordements des douches, une bouillie d’eau et de terre.
– Pas assez de douches, donc des files d’attentes les week-ends ensoleillées.
– Pas d’urinoir dans les toilettes hommes.
– Les douches n’ont pas le sol incliné qui permet l’évacuation, l’eau sale coule dans les douches voisines, ce qui entraîne des flaques d’eau savonneuse et stagnante dans la salle elle-même, avec flottaison de cheveux (faut-il mettre un bonnet pour se doucher ?), une odeur d’égout et des fuites dans les étages inférieurs.
– De plus en plus de douches sont fermées car l’eau n’y sort des pommeaux que goutte à goutte. Est-ce le moyen imaginé par le LPR pour éviter les inondations ?
– Les portes vitrées des douches ne sont pas, comme la réglementation l’exige, en verre incassable. Une porte s’est détachée de ses gonds, est tombée sur un enfant et l’a blessé légèrement en se brisant.

Ainsi, les erreurs de conception et le manque de suivi entraînent un risque d’accident. Aujourd’hui, le Club-House c’est Holiday On Ice.
On signale de nombreuses chutes et de blessures qui auraient pu être très graves. Elles sont dues aux flaques glissantes dans les douches et aux revêtements de sol des couloirs. Les personnes à mobilité réduite sont inquiètes. Des affichettes ont été collées aux portes des vestiaires pour nous conseiller de mettre des claquettes afin de ne pas glisser. Est-ce une prudence de juriste ? Le LPR verra-t-il sa responsabilité dégagée en cas de chute ? Est-ce l’apparition d’une « Tong jurisprudence » ? Bref, il est très dommage d’avoir confier les travaux du Club-House à ces architectes, ou de n’avoir pas suivi les travaux, ou les deux.

LE SCANDALE DES COTISATIONS
A la suite des deux ans de travaux, des échecs et des graves dysfonctionnements du Club-House, le LPR, après les14% de hausse des cotisations en 2015, n’annule pas la hausse de 6% prévue pour 2016. Ainsi, nous arriverons presque à 60% de hausse depuis 2007. De plus, avec la hausse de 50% du prix des casiers et la réduction de leur taille d’un tiers, la dérive tarifaire du LPR se poursuit, malgré la suppression des sections sportives, hors le tennis et le bridge. Les membres aux revenus les plus modestes, les retraités, les familles nombreuses, quittent le Club. Cela renforce notre détermination d’intenter les actions juridiques contre le LPR dont la forme est actuellement à l’étude.

Un peu d’espoir.
Le LPR est conscient des carences du Club-House. Certes, on ne met pas un bateau à l’eau sans devoir colmater quelques fuites ; si nous n’en sommes pas encore au Titanic, la situation demeure préoccupante. Cependant nous faisons confiance à la direction du site pour régler ces problèmes. Pourquoi cette confiance ?
La nouvelle équipe mise en place par Eric Deblicker et Benjamin Boulanger est la première, depuis l’arrivée du LPR à la Croix-Catelan, à se préoccuper de ses membres. Nous sommes en désaccord sur bien des sujets, mais Eric et Benjamin ont l’esprit club.

Problème à venir : le restaurant
Le bar du snack n’ouvre qu’à 11 h 30 en semaine. Les membres qui viennent faire leur sport le matin, doivent prendre obligatoirement leur café au bar anglais. Au moins d’avril à fin octobre le bar du snack doit être ouvert aussi tôt que le bar anglais.
Le LPR a autorisé le concessionnaire de la restauration à ouvrir sa table aux non-membres. Aujourd’hui, les membres peuvent venir avec leurs invités. Demain, des clients qui ne seront ni membres du LPR, ni invités par eux, pourront déjeuner et dîner en semaine comme dans tout restaurant parisien, selon un pourcentage vague, en fonction du nombre de réservations des membres. C’est inadmissible. Certes le restaurateur dont nous apprécions le talent et l’équipe n’est pas aidé par la déco intérieure (merveilleux mur végétal dont l’odeur auraient empêché les Berlinois de sauter d’est en ouest), ni par le cadre depuis la destruction du parterre de fleurs et de sa fontaine, lesquels donnaient au lieu une élégance sans pareille ; cependant une bonne cuisine et une politique de prix raisonnables suffiraient à remplir le restaurant grâce aux 12000 membres et à leurs invités.

Pour conclure sur une note plus gaie, nous vous souhaitons de bonnes vacances, en levant notre verre comme lors de la soirée de lancement du Club-House, ambiance, concert, tout ça très réussi… un verre de rosé quand même à 39 euros la bouteille :)

Sportivement vôtre,

Patrick Pessis.

Publié dans Le Président | Commentaires fermés sur TOUT ÇA POUR ÇA !

ABUS ET MESQUINERIE !

Par Patrick Pessis

                                              Mars 2015

 

Chers amis,

Nous sommes tous en colère. Avec raison. L’augmentation des cotisations de 20% est scandaleuse et absurde. N’accablons pas les responsables du site, la faute incombe aux dirigeants du Groupe Lagardère ; double faute mêlant une stratégie calamiteuse pour le LPR et un profond mépris pour ses membres. Mais ne laissons pas la colère l’emporter. Certains dirigeants plaidaient pour une augmentation plus modérée ; suite à des luttes de pouvoirs, ils n’ont pas été écoutés ; la suite leur donnera probablement raison, mais ne nous leurrons pas : pour espérer un revirement, il faudra se battre.

1/ Une augmentation scandaleuse.
Avec l’arrivée du LPR, les cotisations entre 2007 et 2014 ont déjà augmenté d’environ 30%. Les 20% supplémentaires ne font pas 50%, mais s’ajoutant aux 30 déjà établis, nous arrivons presque à 60% de hausse depuis l’ère Lagardère.
– On nous oppose à cela la réussite des travaux du club-house. Certes les travaux seront sans doute une réussite, mais c’est la moindre des choses. Et si l’on tient ce raisonnement, nous les avons déjà payés avec les 30% de hausse de la période 2007-2014.
– Augmenter les cotisations alors que les travaux étaient loin d’être terminés, et cela après un chantier de 18 mois (contre 12 préalablement annoncés), quel mépris !
– La gratuité nouvelle de certaines activités sportives ne justifie en rien la hausse et cela s’assimile à de la vente forcée.
– L’augmentation est encore plus scandaleuse quand on sait que le LPR, ne tenant aucune de ses promesses à la Mairie de Paris, a supprimé toutes les sections sportives, hors le bridge et le tennis.
– Le scandale vaut aussi pour la façon dont LPR gère nos cotisations : le coût de la plaquette ridicule sur le projet du club-house envoyée par courrier à tous les membres, aurait permis de créer deux terrains de tennis en terre battue tout temps.

2/ Une augmentation absurde
Nous sommes au point de rupture.
Rupture amicale entre le LPR et ses clients : comment être amis avec des gens qui vous méprisent !
Rupture économique : les cotisations devenues trop élevées obligent beaucoup de membres à partir ou à se mettre en congé.
Et qu’on ne nous parle pas d’une cotisation à la hauteur des autres clubs autour de Paris, c’est un mensonge : celles du Polo et du Tir aux pigeons sont beaucoup moins élevées.
Dans quel monde vivent les dirigeants du Groupe Lagardère qui s’imaginent qu’une telle hausse n’impacte pas les budgets des familles ? Du haut de l’Olympe n’ont-ils jamais entendu parler de la Crise ? Nous ne sommes pas un Club de milliardaires :
– Les revenus les plus modestes s’en vont.
– Les membres qui venaient peu ne se réinscrivent pas.
– De nombreuses familles n’ont plus les moyens de payer, dès lors elles quittent le LPR ou mettent en congé, au mieux, une partie de leurs membres.
– De plus, avec la Crise, c’est une illusion de croire qu’il y aura assez de nouveaux membres pour pallier les départs.
D’où l’absurdité de cette augmentation : la hausse des cotisations entraînera pour le LPR une baisse de ses revenus.

3/ La mesquinerie du LPR
Deux exemples du mépris du LPR envers ses clients :
– Une personne vient à l’accueil régler sa cotisation ; elle se met en congé ; on lui fait savoir qu’on lui retire une de ses quatre invitations gratuites puisqu’elle en a utilisé une en venant payer. Il a fallu faire un scandale pour qu’on la lui rende.
– De nombreux membres venus se mettre en congé se sont vu demandés une somme supplémentaire lorsqu’ils avaient dépassé, sans le savoir, le quota réservé aux membres en congé pour les jours où ils sont passés au Club entre le 1er janvier et le 15 février 2015. Aucune information claire n’a, en effet, été donnée aux membres sur le fait que le décompte démarrait le 1er janvier et non le 15 février.
Le LPR est-il à ce point en perdition pour se conduire avec une telle mesquinerie ?

4/ Notre riposte.
Le LPR et le Groupe Lagardère ne nous laissent pas le choix. Nous avons demandé à nos avocats d’étudier la possibilité d’une action de groupe, dérivée de la class action américaine, enfin autorisée en France par la loi dite Hamon du 17 mars 2014. Nous vous en reparlerons prochainement.

Voilà. C’est avec regret que nous préparons ces actions : nous l’avons écrit souvent, nous croyons à un avenir heureux pour le LPR à la Croix-Catelan. Encore faudrait-il que le Groupe Lagardère écoute en son sein les avis raisonnables.
Sportivement vôtre,
Patrick Pessis.

Post-Scriptum
Relativisons nos petits soucis face à certains événements de la vie. Ainsi, Amélie Barberis-Bochet, décédée à la fin de l’année dernière, nous manque beaucoup. Amélie contribua à créer SOS Croix-Catelan et, sans elle, notre association n’aurait eu ni le même succès, ni le même visage : Amélie apporta son intelligence, son courage et sa finesse, mais aussi son sourire bienveillant et lumineux, tout cela donnant le ton : la conviction et le sourire. Nous n’oublierons pas Amélie, son charme, ses yeux rieurs, son esprit brillant, son cœur généreux. Nous pensons très fort à sa famille, son mari et ses enfants.

 

Publié dans Le Président | Commentaires fermés sur ABUS ET MESQUINERIE !

LE MOMENT DE VERITE

 Par Patrick Pessis

                                                                   Novembre 2014

Chers amis,

Le moment de vérité approche. Dans les mois qui viennent tout peut être apaisé entre le LPR et ses clients, l’amitié peut naître, c’est ce que nous souhaitons. Tout peut être rompu, définitivement. L’enjeu ? La hausse des cotisations.

Les travaux
De ce que nous savons, de ce qui a été entrevu, le résultat a des chances d’être correct ; les casiers seront beaux, mais trop petits et trop peu nombreux ; ils sont en bois (ce qui est amusant car le LPR a détruit les anciens casiers parce qu’ils étaient en bois, donc inflammables, or les pompiers de Paris nous avaient dit qu’ils suffisaient de les ignifuger) ; trop de salles « mystérieuses », vides aujourd’hui, accueilleront des bureaux (le groupe Lagardère possède d’autres lieux parisiens où les installer), mais, nous dit-on,
pas de séminaire, nous ne demandons qu’à y croire ; la salle de musculation sera réussie ; des doutes subsistent quant aux espaces de restauration, soyons optimistes.
Cependant, les travaux ont pris un retard conséquent. Le LPR nous avait d’abord annoncé un chantier d’un an, avec livraison en septembre 2014, puis ce fut en octobre ; ensuite, on nous promit la fin de l’année ; ce sera au mieux février, voire mars : se profile un second hiver dans les algeco, avec son lot de pannes, donc de douches froides ; le trouble de jouissance continue, sans compensation, ni excuses. Mais ce n’est pas là que tout se joue.

La hausse des cotisations
D’abord une bonne nouvelle. La hausse ne sera pas de 30%, comme les financiers du Groupe Lagardère l’avaient demandée. SOS Croix-Catelan s’était aussitôt mobilisé contre ; grâce à l’appui de la direction du LPR et de la direction du site, ce dont nous les remercions vivement, les 30% sont oubliés ; on parle d’une hausse entre 15 et 20 %, ce qui est toujours inacceptable ; et absurde : de nouvelles familles partiront et ne seront pas remplacées, entraînant une chute du chiffre d’affaire, résultat inverse à celui espéré par les apprentis-sorciers.
En outre, considérant le retard des travaux, il serait gonflé, même scandaleux, d’augmenter les cotisations cette année avec une ouverture courant janvier du club-house, voire février ou mars, après plus de 18 mois d’une Croix-Catelan en chantier, sorte de double-peine.
Dès lors, nous demandons un gel des cotisations pour 2015. Nous acceptons une hausse raisonnable, mais qu’elle ait en lieu en 2016 !
Dans le cas contraire, nos avocats étudient déjà les possibilités d’actions.
Nous espérons, bien entendu, que la raison l’emportera.

L’amitié
Répétons-le, nous ne sommes pas les ennemis du LPR. Notre désaccord tient à ce qu’il transforme un club sportif en entreprise commerciale : nous regrettons que, malgré ses belles promesses, le LPR ait supprimé toutes les sections sportives, hors le tennis (mais jusqu’à quand ?) et le bridge ; nos cotisations ne servent plus le sport, mais le LPR qui se sert ; à la limite, pourquoi pas ! Les principaux responsables sont les politiques de tous bords qui ont feint de croire les promesses des hommes d’affaires, dont le but, noble, est de faire des affaires, pas de la philanthropie ; mais alors que ces affaires soient bonnes ! La hausse démesurée des cotisations entraînera l’échec du LPR.
Or nous souhaitons que le LPR réussisse. Pour cela, il est indispensable de créer un lien entre le LPR et ses clients ; ce lien existe déjà entre certains dirigeants du site et les usagers de la Croix-Catelan ; certaine nomination dans les écoles de tennis de responsable compétent ayant l’esprit club pour y avoir grandi est une promesse formidable. Que le LPR ne gâche pas ces avancées très encourageantes, avec une hausse scandaleuse des cotisations ; cette hausse romprait définitivement les liens avec des clients méprisés qui auraient pu, en esprit du moins, devenir des membres, des amis.
C’est donc le moment de vérité. Nous allons savoir si le LPR choisit le mépris ou l’amitié. Parions sur l’amitié, car nous savons qu’au sein du LPR, et, au-delà, du Groupe Lagardère, quelques uns la désirent. Oui, parions sur l’amitié.

Sportivement vôtre,

Patrick Pessis.

Publié dans Le Président | Commentaires fermés sur LE MOMENT DE VERITE

LES PIGEONS

                                                                                   Juin 2014

Par Patrick PESSIS

 

Chers amis,

Félicitons le LPR d’avoir réglé un problème important : les pigeons ont été chassés du snack. Ces volatiles menaçaient depuis longtemps l’hygiène de la restauration ; remercions la direction du site d’avoir trouvé une solution non-violente grâce à des professionnels qui ont capturé, puis déplacé les oiseaux. Il n’y a plus de pigeons à la Croix-Catelan…
   … Il n’y a plus de pigeons à la Croix-Catelan, à part nous, les clients du LPR. Et tout est fait pour nous chasser : après avoir supprimé les sections sportives, la nouvelle cible ce sont les familles. Cette chasse est organisée en deux temps :

   1 / Les travaux et le trouble de jouissance
Les travaux ont pour but de réduire l’espace réservé aux membres au profit de salles de séminaires et d’espaces à vocation commerciale. Les actions judiciaires engagées par SOS Croix-Catelan et les discussions avec certains dirigeants réalistes et amicaux du LPR on permis d’améliorer les projets initiaux : les casiers, d’abord abandonnés, puis au nombre de 5000, seront environ 6600 ; ils seront en bois en non plus en plastique ; l’esthétique du bar anglais et du restaurant a été revue à la hausse par rapport aux premiers plans.
Néanmoins, au regard du nombre de clients du LPR, 6600 casiers, cela reste insuffisant pour la vie sportive et familiale, d’autant que leur taille est très réduite par rapport aux plus petits des casiers précédents :

Hauteur       : LPR : 100 cm /  RCF : 125 cm
Largeur        : LPR : 34 cm  /   RCF : 38 cm
Profondeur : LPR : 48 cm /    RCF : 50 cm

Les troubles de jouissance dus aux travaux ont provoqué la mise en congé de nombreux membres. Certains ont déjà abandonné définitivement le club. Ces troubles ont grandement nuit à la pratique du sport, comme à toutes les activités du site, sans baisse des cotisations. Dès lors, le Président de SOS Croix-Catelan engage, en son nom personnel et faute de possibilité pour l’Association d’agir directement, un procès contre le LPR et demande un remboursement partiel des cotisations 2013 et 2014. Une décision favorable pourrait créer un précédent et permettre à tous les membres du LPR de solliciter le même remboursement.

2 / La hausse de 30% des cotisations 2015
Cette hausse demandée par les financiers du Groupe Lagardère n’a pas encore été votée. Elle est d’autant plus scandaleuse que le LPR, reniant ses promesses à la Mairie de Paris, a sacrifié, sur l’autel du profit, toutes les sections sportives. Bientôt, il ne restera plus que la section tennis, déjà moribonde.
Là encore, la mobilisation de SOS Croix-Catelan, le réalisme de certains dirigeants du LPR, leur empathie pour le Club et ses membres, font réfléchir les financiers du Groupe Lagardère dont le but illusoire est de remplacer nos familles par une élite financière qui n’existe pas. Cela aura pour conséquence de faire fuir les clients actuels, sans en un gagner un seul, et signera la fin du LPR, ce dont nous ne voulons pas, car nous sommes persuadés qu’il y a un avenir possible pour le LPR et le sport à la Croix-Catelan.
Ainsi, rien n’est encore tranché. Dès lors, afin d’éviter cette hausse démesurée et irresponsable, nous étudions les actions juridiques, médiatiques et politiques, mais, comme d’habitude, nous privilégions la discussion : nous demandons à ces financiers dont certains sont de grands sportifs, nous le savons, de venir à la Croix-Catelan, d’apprendre à connaître le club par eux-mêmes ; le lien entre le LPR et ses membres s’est largement distendu ; mais rien n’est définitif ; c’est maintenant, avec cette hausse modérée ou irresponsable que cela va jouer. SOS Croix-Catelan veut devenir Les Amis de la Croix-Catelan. Nous vous voulons être les amis du LPR ; mais pour être amis,
il faut être deux…

A très bientôt,
Sportivement vôtre,

Patrick Pessis

Post-Scriptum
La sécurité autour du club devient un problème de plus en plus inquiétant : des membres de la Croix-Catelan, ainsi que certains membres du personnel du LPR ont été agressés, parfois violemment, dans le bois et autour du lac. Sans compter le nombre toujours croissant de vitres de voitures fracassées. Cela est du à la fermeture des accès routiers au club : moins de circulation, veut dire des allées moins sûres ; cette fermeture entraîne aussi un regroupement de la prostitution, donc l’arrivée d’une faune dangereuse. Le LPR n’a pas réussi à résoudre cette question. Cela ne peut plus durer ! SOS Croix-Catelan va se mobiliser pour trouver une solution : des contacts sont pris avec les mairies concernées, des responsables politiques sont déjà conscients de la gravité du problème ; il s’agit donc de rouvrir une voie d’accès au club. Cela est possible, pour peu de parler ensemble : écologie et sécurité ne sont pas incompatibles.

Publié dans Le Président | Un commentaire

MEILLEURS VOEUX QUAND MÊME !

                                                                                    Février 2014                   

         Par Patrick PESSIS

 

Chers amis,

SOS Croix-Catelan vous souhaite une bonne année 2014. Santé, bonheur, avènement de vos souhaits les plus chers, toutes choses plus importantes que nos petites misères au sein du LPR. Néanmoins, souhaitons-nous une bonne année à la Croix-Catelan. Ce n’est pas encore gagné.

Cotisation LPR 2014
L’année commence par un du LPR.
En effet, le LPR annonce que les membres en congé ne seront pas prioritaires pour l’obtention d’un casier. C’est une façon de reconnaître qu’il n’y aura pas assez de casiers pour tout le monde, alors que le LPR prétend le contraire depuis le début. Ainsi, les membres qui se mettront en congé en 2014, à cause des travaux limitant gravement les différentes activités du club, n’auront pas de casiers.
Nous conseillons à tous ceux pour lesquels un vestiaire est indispensable de payer une cotisation pleine. Quant aux familles nombreuses qui voudraient se mettre en congé, nous leur conseillons de garder une cotisation pleine pour un de leurs membres, sachant qu’il n’y aura qu’un casier par famille et par sexe, mais pas pour tous.

Hélas, il y a pire : le LPR veut augmenter de 30% les cotisations 2015
Ce que nous vous annonçons depuis des mois a été confirmé : les financiers
du Groupe Lagardère exigent une augmentation de 30 % des cotisations 2015.
C’est un scandale et une bêtise.
Un scandale. Le LPR veut nous faire payer des travaux pharaoniques et inappropriés que nous ne voulions pas : une belle réhabilitation eût été l’idéal. Lorsqu’en 2006 le LPR a remporté l’appel d’offre, certes il devait engager des travaux (qui ne concernaient pas forcément le club-house), mais rien n’indiquait ni dans le contrat avec la ville, ni dans les promesses du Groupe Lagardère que ce serait aux membres de les payer : le LPR devait se rembourser sur les 20 ans de concessions ; or il a choisi de se rembourser sur notre dos.
30% de hausse représente 600 euros de plus pour une cotisation tennis adulte et 2000 euros pour une famille avec deux enfants. C’est d’autant plus scandaleux que lors de la reprise de concession, le LPR promettait à la ville et aux membres de conserver les sections sportives. Nous aurions pu envisager une certaine hausse des cotisations, si le LPR avait tenu ses promesses, lui qui parlait si bien, à l’époque, d’intégration sociale par le sport ; mais ces sections sportives que nous aurions soutenues avec joie, le LPR les a supprimées et il n’en reste plus que deux, aujourd’hui moribondes. La hausse des cotisations n’est demandée que pour enrichir le LPR. Ainsi, pour les financiers du Groupe Lagardère, la Croix-Catelan n’est qu’une coquille vide, sans âme, qu’il faut rentabiliser. Joli programme.
Une bêtise. Quand on dit aux financiers que cette hausse de 30 % chassera du club des familles entières, ceux-ci répondent : « Tant mieux, nous ferons venir des nouveaux membres plus riches qui paieront un droit d’entrée » Outre le mépris affiché pour les familles, c’est une erreur totale. En période de crise économique, ils seront peu à vouloir s’inscrire ; mieux vaut fidéliser une clientèle que d’espérer de nouveaux membres utopiques. Et l’espoir d’aller chercher des nouveaux membres fortunés est une chimère : le LPR (comme le Racing Club de France hier) est un club familial
(le RCF était en plus un club sportif), et cette élite financière ne viendra pas se mêler aux familles, préférant, par exemple, le Polo ou l’Interallié.
L’espoir est à chercher dans notre mobilisation et, c’est une bonne surprise, chez quelques dirigeants de Lagardère et du LPR. En effet, ces derniers qui connaissent mieux le club que les financiers qui n’y viennent jamais, trouvent qu’une hausse de 30 % est absurde ; ils savent qu’elle est inacceptable pour les membres et qu’elle provoquera de grandes difficultés ; nous devons soutenir ces esprits éclairés qui tentent de raisonner les hommes d’affaire. Ils sont l’espoir du LPR car non seulement, ils connaissent le site, mais également les familles ; des liens se créent ; certains même vont jusqu’à éprouver de la sympathie (que les financiers ne leur en tiennent pas rigueur si ce mot les choque) pour quelques membres du club. De cette amitié naissante peut naître une entente, une empathie, une amitié enfin avec le Groupe Lagardère, base d’un succès économique et sportif du LPR ; ainsi, un jour, bientôt peut-être, les fruits tiendront les promesses des fleurs.

Les actions de SOS Croix-Catelan en 2014
Nous vous en présentons deux, d’autres suivront.
1 / Le procès pour trouble de jouissance.
Vu la gêne évidente entraînée par les travaux, nous allons demander un remboursement partiel des cotisations 2013 (qui avaient déjà augmenté) et 2014 (qui n’ont pas baissé).
2/ Nous allons essayer d’empêcher la hausse abusive de 30 % des cotisations 2015, d’abord par la discussion amicale, la négociation, voire l’action juridique.
En outre, il faut savoir que dorénavant le LPR exigera les cotisations au 31 janvier ; ainsi, cette année, nous aurons à payer deux cotisations, celle de 2014 et celle de 2015. Nous demanderons à ce que soit maintenue l’échéance du 15 février.

Voilà. J’espère que ces nouvelles ne vous gâcheront pas ce début d’année.
Ne désespérons pas. A SOS Croix-Catelan, nous n’avons jamais considéré le LPR comme un ennemi, mais au contraire comme un futur ami avec lequel il faut apprendre à se connaître ; cet apprentissage a pris un certains temps, cependant nous croyons à la proximité d’une amitié réciproque et sincère ; la raison va l’emporter car elle est bénéfique au LPR comme à ses membres ; mais pour cela, pas d’angélisme, nous devons rester mobilisés.
Encore une fois bonne année,
A très bientôt,
Sportivement vôtre,

Patrick Pessis

Publié dans Le Président | Commentaires fermés sur MEILLEURS VOEUX QUAND MÊME !

Tous en congé ?

par Philippe de Gonzague

Le général de Gaulle, en traitant les Français de veaux, avait-il raison ? C’est ce que semble penser les dirigeants du LPR. En effet, je viens de recevoir l’appel à cotisation pour 2014 et je n’y vois nulle réduction ! Et pourtant, les travaux en cours impactent sérieusement ma pratique sportive ou non sportive. J’ai dû renoncer à ma natation matinale : les parois des algécos dégoulinent d’humidité de bon matin, un air glacial y circule, l’exiguïté des casiers ne me permet pas de ranger mes affaires (évidemment je pourrais rouler en boule mon costume…), quant aux douches …
Je ne joue plus au bridge n’ayant pas envie de me battre pour réserver une place. La « salle » de musculation me rend neurasthénique et je rêve du plaisir que j’avais à me délasser dans le hammam,dans le sauna, ou le solarium, il n’y a pas si longtemps.  Même ma petite partie de tennis hebdomadaire m’angoisse quand je pense à la douche : n’aurais-je pas oublié ma serviette, mon peigne, ma brosse, mon shampoing, mon déodorant, mon savon ?
Au mieux, les travaux seront terminés fin 2014 … et plus probablement au printemps 2015. Mais cela, les dirigeants du LPR ne l’avoueront jamais. Alors, pourquoi payer un tel prix pour des prestations inexistantes ? Non, c’est décidé, je vais mettre ma famille en congé .
Je vous invite à faire de même, ne serait-ce que pour faire comprendre à nos dirigeants que certains Français ne sont ni des veaux, ni des pigeons, mais juste des clients mécontents. Quant au chantage auquel ils ont recours « les membres ayant souscrit l’offre congé ne pourront prétendre à la location de casier au titre de l’année concerné », il est  loin de l’esprit de fairplay qui devrait animer les responsables d’un club de sport ! Ce chantage odieux laisse entendre que les gentils membres qui continueront de payer naïvement plein pot leur cotisation en 2014 auront la certitude d’avoir un casier en 2015. Quelle blague ! Il n’y aura de toutes les façons pas assez de casiers pour tout le monde.

Un dernier conseil à ceux qui se mettront en congé : sachez que si vous venez au club en début d’année en profitant du fait que votre carte sera active jusqu’au 15 février, vous perdrez le bénéfice des 4 entrées gratuites auxquelles les membres en congé ont droit. Vos passages aux portillons seront décomptés et si vous venez plus de 10 fois, ils seraient bien capables de vous faire adresser une facture au prorata temporis. Gardez vos invitations pour les beaux jours !

 

Publié dans Le billet de Gonzague | Commentaires fermés sur Tous en congé ?

MERCI ET AU TRAVAIL !

Par Patrick PESSIS

 

Chers amis,

Tout d’abord, merci !
Merci d’avoir répondu en masse à notre appel de cotisation.
Merci de votre accueil chaleureux lors de nos distributions de tracts aux portes du club.
A présent, nous voilà 7000 membres de SOS Croix-Catelan. Il est important pour nous, animateurs de votre association, bénévoles, bien entendu, de savoir que le temps passé
à défendre les intérêts du site, l’idéal sportif et l’esprit club n’est pas du temps perdu puisqu’à présent nous nous savons fortement soutenus.
Il est encore plus important pour nous tous que les responsables du site et, au-delà,
les dirigeants de Lagardère et la Mairie de Paris sachent à quel point nous sommes nombreux et unis.

Certains d’entre vous, tout en soutenant notre action, sont un peu découragés par l’indifférence affichée du LPR et nous posent cette question :
« A quoi ça sert ? »
Voyons déjà à quoi SOS Croix-Catelan a servi.
2011 :
– Annulation du projet de travaux qui prévoyait la suppression totale des casiers, leur remplacement par des baluchons à là journée, ainsi que la transformation du club-house en resort de luxe avec spa, salon de coiffure…
2012 :
– Nomination à la tête du LPR d’une équipe plus « esprit club », plus à l’écoute, avec laquelle nous ne sommes pas toujours d’accord, mais à qui nous pouvons parler sans menace d’exclusion.
2013 :
– Augmentation du nombre de casiers prévus, 7000 au lieu de 6000 ; c’est largement insuffisant, mais plus nous serons nombreux et unis, plus nous réussirons à augmenter le nombre de vestiaires à la place des bureaux et des salles de séminaires. Certes les travaux ont commencé, mais quant aux nombres et à la taille de casiers, le LPR a encore plusieurs mois pour revoir sa copie.
– Esthétique du club-house améliorée. Pas de casiers en plastique comme sur les premiers plans, mais des casiers en bois. Le Bar Anglais, sur les dernières photos, semblent retrouver un peu de son élégance passée.

A quoi vont servir vos cotisations SOS Croix-Catelan ?
Au financement des actions juridiques en cours et à venir :
Action Juridique en cours :
Le procès contre le permis de construire  du club-house déposé par le LPR et accordé par la Mairie se tiendra bientôt. Cette action a déjà poussé le LPR aux légères améliorations vues ci-dessus (nombre de casiers, esthétique générale). A côté de graves incohérences techniques et pratiques du permis de construire, ce procès doit pousser le LPR à rajouter encore plus de casiers à la place du nombre de bureaux ridiculement élevé et des salles de séminaires inutiles pour un projet sportif.
Actions juridiques à venir :
1/ Nos avocats étudient la perte de jouissance due aux travaux, donc le remboursement partiel des cotisations que le LPR a d’ailleurs augmenté. Bien sûr, nous retirerons cette action si le LPR propose une baisse sensible des cotisations 2014. Ce serait d’ailleurs son intérêt ; en effet, en plus de des membres en congé pour 2013, s’ajouteront de nombreux autres membres du LPR qui veulent se mettre en congé l’année prochaine ; si les cotisations baissent raisonnablement, ils abandonneront leur idée, d’où un gain financier pour le LPR, d’autant que ces membres participeront aux différentes activités payantes.
2/ Faudra-t-il un procès pour éviter la hausse de 30% des cotisations prévue par le LPR à la fin des travaux en 2015.
3/ Pour l’accès au club, privilégier avant tout la discussion avec la Mairie (brouillée avec le LPR) afin de rouvrir une voie d’accès parisienne ; si elle refuse, envisager une action juridique, car en cas d’accident sur le site, un retard des secours risque d’être mortel.

Les vestiaires provisoires
De nombreux membres nous ont écrit pour se plaindre des vestiaires piscines. Ils ont raison : 100 casiers hommes et 100 casiers femmes, c’est absurde ; il en aurait fallu au moins le double ; cet été, c’était comme se changer et se doucher dans un métro aux heures de pointes ; sans parler du mélange d’eau et d’urine dans les douches et les toilettes ; nous revivrons cela à la belle saison. Mais il ne s’agit pas d’une mauvaise volonté du LPR ; plus inquiétant, c’est une incompréhension de la vie du Club, comme lorsqu’on nous dit que 7000 casiers de petites tailles seront amplement suffisants afin que chacun ait le sien et y fasse tenir toutes ses affaires.
Les vestiaires provisoires du parking sont plus réussis. Mais nous recevons par courrier des plaintes justifiées : pas de pression dans les douches ; manque d’aération dans les WC, lesquels, placés à côté des douches, obligent de se mouiller les pieds pour aller aux
toilettes ; casiers non fixés au mur, donc risque de chute ; sol glissant ; salle de danse qui empeste la sueur ; radiateurs de vestiaire éteints ; balances en panne ; miroirs trop petits … Cependant, tout cela pouvant être amélioré, il serait idiot de détruire ces vestiaires provisoires à la fin des travaux. Nous avons tout de suite proposé au LPR de les pérenniser, comme casiers supplémentaires, salles de sport, voire bureaux. Le LPR a rebondi sur cette idée et va demander les autorisations nécessaires ; espérons qu’il les obtienne ; nous le soutiendrons quant à ces demandes.

La restauration
Saluons les efforts des Dîners d’Héloïse ! Les produits, le choix plus large (burger, salades), la cuisine elle-même, tout cela s’est grandement amélioré, grâce à la qualité d’écoute de ses responsables. Nous pouvons revenir déjeuner à la Croix-Catelan.

Conclusion
LPR ne reconnaît que la force. Ce n’est pas inhérent au Groupe Lagardère, mais à toute société commerciale. Néanmoins, depuis deux ans, la nouvelle direction du site a prouvé qu’elle savait dialoguer, malgré une marge de manœuvre réduite. Notre force, la vôtre, celle de 7000 membres unis, aidera au dialogue avec le Groupe Lagardère, pour un intérêt commun.
Vos cotisations vont servir à faire pression sur le LPR et  à alerter les pouvoirs publics pour enrayer la dérive commerciale du club et défendre les sections sportives sacrifiées sur l’autel du profit, ainsi cet été, le triathlon et le pentathlon (d’autres sont en sursis). Profit imaginaire, un business-plan établi par des financiers qui ne connaissent rien à la vie du club (et n’y viennent jamais) est voué à l’échec.

A ceux qui n’ont pas encore régler leur cotisation 2013, pour vos amis qui souhaiteraient s’inscrire, voici donc un petit rappel amical :

Tarifs des cotisations :
– 20 euros pour une cotisation individuelle.
– 50 euros pour une cotisation familiale (couple et enfants).
– A votre guise pour la cotisation membre bienfaiteur.

Moyens de paiements :
1/ Sur le site de SOS Croix-Catelan :
– Bulletin d’adhésion et de paiement des cotisations à imprimer, remplir et renvoyer :
http://www.soscroixcatelan.com/bulletin_adhesion.pdf
Vous pouvez également payer en ligne via PAYPAL :
http://www.soscroixcatelan.com/inscription/

2/Paiement par courrier :
Vous pouvez nous envoyer votre règlement (chèques à l’ordre de SOS Croix-Catelan) à l’adresse de l’association :
SOS Croix Catelan
BP 60 858
75828 Paris Cedex 17

N’oubliez pas de joindre sur une lettre vos noms et prénoms (et ceux de vos enfants en cas d’adhésion familiale), ainsi que votre adresse et votre email pour que nous puissions vous tenir informé régulièrement de la situation et des actions en cours.

Voilà.
Merci encore pour votre confiance.
A très bientôt,
Sportivement vôtre,
Patrick Pessis

Publié dans Le Président | Commentaires fermés sur MERCI ET AU TRAVAIL !

Gouverner, c’est prévoir ?

 

Par Philippe de Gonzague

Prévoir qu’il fait beau en été, prévoir que les gens vont à la piscine quand la température grimpe, prévoir que les gens se douchent après un bain chloré, prévoir que l’eau ruisselle et mouille, prévoir que les gens boivent quand il fait chaud … et prévoir donc qu’ils vont devoir  trouver un petit coin pour satisfaire un besoin souvent pressant, prévoir que les sportifs se douchent après l’effort. Rien de bien compliqué, semble-t-il … Et bien, la tâche était encore trop lourde pour nos « pauvres » dirigeants qui ne semblent à l’aise que lorsqu’il s’agit d’augmenter les cotisations.

En effet, le Groupe Lagardère n’avait rien prévu !

C’est dingue ! Il a fait beau en juillet : incroyable ! Et nous avons eu l’outrecuidance de venir à la Croix pour nous prélasser autour des bassins à l’heure de la pause déjeuner. Enfin, pour tenter de le faire, dirais-je. Car le nombre excessif des entrées payantes (vous savez, ceux qui viennent tôt pour profiter de la piscine toute la journée) a empêché un bon nombre de membres de pouvoir trouver une chaise longue pour s’étendre en toute tranquillité. Même désillusion le week-end : premiers arrivés, premiers servis ! Et quand on paye à la journée, on arrive à l’aube !

En août, il a encore fait beau … et nous n’avions plus de vestiaires, seulement 2 toilettes  pour l’ensemble des baigneurs et baigneuses, soient plus de 1500 personnes et une poignée de douches où il n’est pas possible de régler la température (fermez les yeux, pensez à une piscine municipale des années 70 … Voilà, l’image est parfaite, vous êtes au très select Lagardère Paris Racing). Résultat : un bon nombre d’enfants et d’adultes ont pris l’habitude de se soulager dans les arbustes. L’impact de ce spectacle affligeant a poussé le LPR a sacrifié la moitié d’un algéco prévu pour les bureaux ! Des toilettes supplémentaires sont en cours d’installation et seront prêtes pour septembre. Ouf !

Ce n’est pas une surprise pour nous – dommage que le LPR ne nous consulte pas – les algécos qui devraient servir de vestiaires piscine sont trop petits. Le nombre de casiers est insuffisant et la surface utile juste ridicule : au-delà de 10/12 personnes présentes, on commence à jouer touche-fesses ou pire … Donc, une fois de plus, pour ne pas avoir prévu que quelques m² ne suffiraient pas à accueillir plusieurs milliers de membres (dingue non ?), des tentes-vestiaires et une tente-consigne (non chauffées et sans douches) ont été installées en toute hâte sur la pelouse qui borde la piscine. Voilà encore une prédiction facile : en cas d’orage ou les lendemains de pluie, il va falloir patauger dans la boue !

Dans les vestiaires du parking, le LPR n’avait pas prévu que l’eau coule et mouille … En l’absence de pommeaux de douche (eh oui ! Il n’y a que des petites buses intégrées dans le mur), d’un rideau de douche et d’un receveur adapté, l’eau inondait le sol, transformant ce parking en piscine couverte. Qu’on donc fait nos dirigeants ? Ils ont tout simplement réduit au minimum la pression pour limiter les projections. Bref, nous devons désormais nous contenter d’un mince filet d’eau type goutte-à-goutte. Je conseille aux plus chevelus d’entre nous d’éviter de se laver les cheveux : le rinçage risque  de prendre plusieurs heures. Sachez-le, désormais la bonne douche bien chaude après l’effort, c’est FINI !

Pour mémoire, au début de l’année, j’ai vu ma cotisation augmenter. Franchement, de qui se moque-t-on ?

Publié dans Le billet de Gonzague | Un commentaire

APPEL DE COTISATION

                                             Par Patrick PESSIS

Chers amis,

Voici l’heure où votre association a besoin de vous.
Nous devons être unis.

SOS Croix-Catelan compte 6000 membres. Cet appel de cotisation sera pour nous, membres bénévoles du bureau, la preuve de votre soutien et pour le LPR la preuve de notre unité.

Ensemble, nous devons convaincre le Groupe Lagardère que vouloir faire de la Croix-Catelan une machine à fric, entraînera la ruine du site et du LPR, avec le départ des membres actuels et l’arrivée improbable de nouveaux membres. Nous avons toujours privilégié le dialogue ; à ce jour, nous n’avons été entendus que sur la reprise en main de la restauration. Pour le reste, c’est un dialogue de sourd. Cela entraîne des actions juridiques, lesquelles pourront être suspendues si le LPR accepte de modifier son projet dans un intérêt commun.

SOS Croix-Catelan a besoin de vous afin de financer les actions juridiques en cours et à venir, et nous soutenir pour défendre vos intérêts.

Action Juridique en cours :
Le procès contre le permis de construire  du club-house déposé par le LPR et accordé par la Mairie de Paris se tiendra bientôt. Quel qu’en soit le résultat, cette action a déjà poussé le LPR à deux légères améliorations en ce qui concerne les travaux :

1/ le LPR annonce qu’il y a aujourd’hui 9000 casiers. Mensonge ! Il y en a au moins 10 000. Le LPR promet dans sa revue 6200 casiers (PLUS PETITS QUE CEUX EXISTANTS), la direction du site parle de 6800 ; vérité ou mensonge, cela reste insuffisant, presque grotesque : il en faut 9000 pour que chaque famille ait le sien. Le mépris du LPR pour ses membres demeure entier. A côté de graves manques techniques et pratiques du permis de construire, ce procès doit pousser le LPR à rajouter le plus de casiers possible à la place du nombre de bureaux ridiculement élevé et des salles de séminaires inutiles pour un projet sportif.

2/ Il semble que nous ayons été écoutés quant à l’esthétique du projet, les derniers plans paraissent plus élégants que les premiers présentés ; mais ce n’est pas encore satisfaisant.
Il y a sept ans, les plans du Bar Anglais n’étaient pas trop laids, on connait le résultat.

Actions juridiques à venir :

1/ Nos avocats étudient la perte de jouissance due aux travaux, donc le remboursement partiel des cotisations que le LPR a d’ailleurs augmenté.

2/ Sans doute faudra-t-il un procès pour éviter la hausse de 30% des cotisations prévue par le LPR à la fin des travaux en 2015.

3/ Pour l’accès au club, privilégier avant tout la discussion avec la Mairie (brouillée avec le LPR) afin de rouvrir une voie d’accès parisienne ; si elle refuse, envisager une action juridique, car en cas d’accident sur le site, un retard des secours risque d’être mortel.

SOS Croix-Catelan a besoin de vous pour ses actions médiatiques et politiques.
Il faut alerter la presse et les politiques sur la non-tenue des promesses sportives du Groupe Lagardère avec l’abandon des sections. Bientôt, des treize sections reprises par le LPR, il n’en restera plus que trois : le tennis et la natation, dont les budgets sont déjà sérieusement à la baisse, et le bridge. L’esprit sportif a fait place à l’appât du gain. C’est un changement de destination du site, la transformation d’un club sportif et familial, au palmarès unique au monde, en une entreprise sans âme à vocation exclusivement commerciale.
Les ennemis du LPR sont à présent connus :
– Le sport, trop cher !
– Les familles, pas assez rentables !
Le LPR ne doit plus se lire Lagardère Paris Racing, mais plutôt  Les Pigeons Raquent.
Cela doit être porté sur la place publique. Des élections municipales vont avoir lieu en 2014. Le Conseil de Paris qui a voté, droite et gauche confondue, en faveur du projet Lagardère, doit savoir qu’il a été trompé. Les candidats à la Mairie et au Conseil de Paris devront prendre position sur ce sujet, partie importante du projet sportif de la capitale. A nous, ensemble, de les interpeler !

SOS Croix-Catelan a besoin de vous pour dialoguer avec le LPR et faire pression sur les pouvoirs publics.
Plus nous serons nombreux et unis, plus votre association pourra convaincre le LPR que dialoguer de façon constructive avec ses membres est dans son intérêt et le nôtre.

SOS Croix-Catelan a donc besoin de vous. Nous vous demandons :
– 20 euros pour une cotisation individuelle.
– 50 euros pour une cotisation familiale (couple et enfants).
– A votre guise pour la cotisation membre bienfaiteur.

Moyens de paiements :
1/ Sur le site de SOS Croix-Catelan :
– Bulletin d’adhésion et de paiement des cotisations à imprimer, remplir et renvoyer :
http://www.soscroixcatelan.com/bulletin_adhesion.pdf
Vous pouvez également payer en ligne via PAYPAL :
http://www.soscroixcatelan.com/inscription/

2/Paiement par courrier :
Vous pouvez nous envoyer votre règlement à l’adresse de l’association :
SOS Croix Catelan   BP 60 858   75828 Paris Cedex 17
Chèques à l’ordre de SOS Croix-Catelan.
N’oubliez pas de joindre sur une lettre vos noms et prénoms (et ceux de vos enfants en cas d’adhésion familiale), ainsi que votre adresse et votre email pour que nous puissions vous tenir informé régulièrement de la situation et des actions en cours.

Votre Association vous invitera, fin juin, à nous rencontrer autour d’un verre, afin de mieux nous connaître, d’échanger les dernières informations, de recueillir vos souhaits et vos idées. Nous vous ferons part, dans un prochain courrier, du lieu et de la date exacte.

Enfin et surtout, parlez de votre association autour de vous, transférez ce mail, faîtes adhérer vos amis. La Croix-Catelan compte sur vous.
Merci d’avance,
Sportivement vôtre,

Patrick Pessis

Publié dans Le Président | Commentaires fermés sur APPEL DE COTISATION