Flash Info 12

« Pourquoi un si long silence ? »                                               19/03/2012

Le 28 juin à 17 h 20, nous apprenons que la Cour d’Appel de PARIS vient d’infirmer l’ordonnance du 22 décembre 2010 qui avait suspendu les sanctions d’exclusion pour cause de rébellion des membres du bureau de l’association… !
Comme le soutenait le LAGARDERE PARIS RACING, la Convention Européenne des Droits de l’Homme n’est donc pas applicable à l’intérieur du club…
Nous avons 48 h pour vider nos casiers !
En septembre, le LPRR nous fait une proposition : réintégration contre dissolution de l’association. Il n’en est évidemment pas question.
Le premier « exclu » est revenu fin septembre, d’autres le 1er décembre. Pour deux d’entre nous, l’exil forcé doit encore durer plusieurs mois.
Pénible épisode qui nous renforce dans nos convictions ; nous n’oublierons pas la brutalité avec laquelle nous avons été traités pour nous faire taire.
Il n’est pas question de renoncer à notre action.
Notre club est en perdition et c’est pour cela que nous reprenons la parole.
Depuis quelques semaines, de nombreux messages nous parviennent pour nous signaler tel ou tel dysfonctionnement. Il faut se rendre à l’évidence : le club va mal.
L’attitude des dirigeants d’abord qui, malgré le remplacement du capitaine, et au delà d’une sympathique bonhomie, n’a malheureusement pas changé.
Malgré de nombreuses promesses, clamées depuis plus d’un an aux quatre coins des allées du club, aucune information officielle n’a encore été communiquée sur le projet d’aménagement du clubhouse.
Rien n’est soi-disant arrêté, les membres seront associés à la réflexion…
Comme il y a deux ans, une information fortuite nous a amenés à nous rendre aux services de l’urbanisme de la Ville de PARIS.
Nous avons découvert qu’une nouvelle demande de permis de construire était déposée depuis le 20 mai au nom d’Eric Deblicker.
Nous imaginons déjà sa réponse; ce n’est qu’un projet, rien n’est définitif, dormez tranquilles braves membres !
Pourtant, ce projet prévoit moins de 6 000 casiers individuels (contre 12 000 aujourd’hui) et des sanitaires réduits à leur plus simple expression. En revanche, une place substantielle est dédiée à des espaces de bureaux, de réception et de réunion.
Vous pourrez très prochainement consulter les documents sur notre site, puisque le dernier numéro de la revue du club qui vient d’être diffusé par Internet à un public choisi se contente d’évoquer des travaux … en 2013, sans autre précision.
Qu’en penser ? Devons-nous rapprocher ce projet des opérations de privatisation du site de la Croix-Catelan et de retour à des privilèges qu’on croyait disparus : réservation de la pelouse pour un goûter d’anniversaire, privatisation d’une ligne d’eau à la piscine pour permettre à un chanteur célèbre de nager en toute tranquillité…
À quand la location du club pour un week-end à une entreprise désireuse de récompenser ses équipes ?
Vous êtes nombreux également à constater la lente mais constante dégradation du service de restauration. Malgré la complexité « génétique » de ce sujet à la Croix-Catelan, comment ne pas voir qu’on n’avait jamais atteint de tels sommets !
La direction du club espère-t-elle nous le faire oublier avec des opérations de promotion de chefs étoilés ?
Quelles solutions envisage-t-elle ? Les conditions financières imposées au concessionnaire vont-elles être revues pour lui permettre de proposer une offre économiquement viable ?
Et quand la direction va-t-elle se décider à redonner au self un aspect digne du club et non d’un restaurant universitaire ?
Que dire également du constat unanime de dégradation de l’état de nos vestiaires, de nos sanitaires, de la salle de musculation et des parties communes en général ?
Comment ne pas s’étonner encore de la disparition progressive des sections sportives, et plus particulièrement de la section d’athlétisme cet été ; il nous avait semblé lire dans un bulletin que cette section emblématique et historique serait au contraire développée.
Comment ne pas sourire, lorsqu’en évoquant ce sujet, il nous est répondu qu’une nouvelle section sportive vient d’être créée : la section pétanque… ?
Comment ne pas se désespérer de constater que le problème de la circulation et des accès au club n’a toujours pas trouvé de solution satisfaisante avec la Ville de Paris ? Notre association a proposé à plusieurs reprises à la Direction du Club d’unir ses efforts aux siens pour parvenir à un règlement.
Doit-on attendre pour agir de nouveaux accidents graves comme ceux qui se sont produits cet été à la piscine ?
Les équipes de secours doivent pouvoir accéder au club dans un délai raisonnable ; il y va de la sécurité des membres.
Le club souffre aujourd’hui d’une absence de vision. Il est urgent que le dialogue s’établisse.
Notre association, votre association a permis de stopper les projets pharaoniques de la précédente équipe.
Nous devons nous mobiliser pour donner un nouvel élan à la Croix Catelan.
Sportivement vôtres.

Les commentaires sont fermés.